Historique et Philosophie du Haras

L’élevage a décidé de revenir vers ses souches : les filles d’Alegre XIX, ont donné des produits de Scapin et de Spartacus RBO, étalon de grand prix, avec des allures exceptionnelles et un mental a toute épreuve, ce qui a fixé les qualités recherchées pour l’élevage.

Dès lors les poulains, très réussis, du Haras combinent les qualités de générosité d’Alegre XIX, avec la lignée et le talent de Spartacus et de Scapin  : c’est le cas par exemple de Naxos du Coussoul, Lucifer du Coussoul, Mistral du Coussoul etc …..

If faut encore souligner l’apport constant effectué par Scapin RBO de souche Alter Real, et fils d’Emir et père entre autres de Mistral du Coussoul, Orphée et Pallas du Coussoul dont la descendance s’illustre année après année par son incroyable équilibre mental, sa générosité hors pair, sous la selle comme en main, et sa souplesse remarquée par tous les cavaliers ayant essayé un produit de Scapin.

Scapin est en quelque sorte a lui seul l’archétype parfait de ce que les éleveurs cherchent a fixer dans leurs lignées avec son caractère exceptionnel, sa finesse de bouche, ses allures si aériennes. Toutes ses qualités font de lui, à bien des égards, le parrain essentiel de toutes les démarches du Haras et la complicité personnelle avec cet étalon, son lien très fort avec les recherches de RBO en font un authentique trésor reconnu par tous ceux qui connaissent l’histoire du Haras : même à un âge avancé, Scapin possédait toujours un modèle superbe et rayonnait dans la cour des étalons par son caractère unique et son charme inclassable.

Crée en 1987, l’élevage de Catherine et Sauveur Vaisse, après avoir débuté au Château des Menauts, a Boiscommun dans le Loiret, a été implanté a Mouriès, dans la vallée des Baux de Provence, sur une propriété produisant du Foin de Crau AOC et qui , désormais consacrée a l’élevage de  chevaux Lusitaniens et croisés de sport, est devenue le Haras du Coussoul .

L’élevage a commencé en produisant des Pur Sang Lusitaniens et quelques Pure Race Espagnole . Aujourd’hui s’il ne produit plus de PRE il s’est renforcé de croisements Luso-Allemands et il est maintenant composé d’une quinzaine de poulinières et de cinq étalons reproducteurs, ainsi que de leurs produits.

Les bases de la jumenterie proviennent  de l’élevage Roger Bouzin (RBO) qui pendant  vingt cinq ans a cherché a améliorer la race Lusitanienne par l’apport de Sang Veiga sur des juments Andrade, obtenant ainsi des produits comme Orphée RBO (JO de Barcelone sous la selle de Catherine Henriquet) Odin, vedette du Cadre Noir de Saumur, Spartacus RBO, qualifié pour les JO’ d’Atlanta.

 

Les étalons reproducteurs qui ont marqué le Haras du Coussoul furent successivement,  Quefaz et Miguelista , de souche Quina, Scapin RBO Champion des Champions de France 1995, médaille d’argent a Lisbonne et l’un des célèbres étalons mondiaux inscrits au livre de mérite de la race lusitanienne, Alegre XIX, triple champion d’Espagne , agrée étalon améliorateur de la race lusitanienne et dernier étalon au monde a avoir cette consécration rarissime et Spartacus RBO, fils d’Emir et demi-frère d’Orphée et de Scapin.

Ce sont les allures qui sont primordiales au Haras du Coussoul un pas ample, développé, qui ne présente aucun risque de latéralisation, des jarrets et des coudes qui plient, un trot souple et puissant, un galop aérien , cadencé et  propice au rassemblé.

Le Haras a toujours cherché a améliorer la race portugaise tout en conservant ses qualités inhérentes : mobilité, finesse et courage.

C’était dans cette optique que le Haras avait fait l’acquisition d’Alegre XIX qui montrait des qualités d’allures indéniables et possédait un modèle susceptible d’apporter de la longueur d’encolure et de la force aux produits.

Après l’introduction de ce sang nouveau et l’obtention de très bons résultats comme Germanicus des Menauts, cheval de grand prix au Gala des Menauts, mère de plusieurs champions, tel Mistral du Coussoul, il a paru nécessaire de revenir dans la race pour donner plus de type aux prochaines générations de poulains.

 

Le Haras du Coussoul a aussi toujours considéré la qualité de sa jumenterie comme d’une importance fondamentale et les filles de Scapin qui sont d’ailleurs nombreuses dans le troupeau actuel offrent chaque année des produits de modèles classiques et de mentaux excellents ainsi Ulyssia du Coussoul, Championne des Championnes des allures Beaucaire 2013.
Les jeunes pouliches déstinées a la jumenterie donnent à l’élevage de grands espoirs quant au développement de la lignée future.

Si le modèle et les allures paraissent d’une importance considérable au Coussoul, celui-ci a toujours gardé beaucoup d’attention sur le comportement des poulains et il n’admet aucun apport qui viendrait mettre en péril l’harmonie dans laquelle les chevaux acceptent généreusement de travailler avec l’homme.

Une visite au Haras montre à tout connaisseur que ces chevaux, pris en main, dès leurs plus jeunes âges, mais sans précipitation se révèlent d’une proximité étonnante avec l’homme.
Les produits du Coussoul s’illustrent d’ailleurs dans de nombreuses disciplines.  Dressage, attelage, spectacle, endurance, tri du bétail, saut d’obstacle et ils sont aussi capables de vivre loin de la compétition et de procurer beaucoup de plaisir à leurs propriétaires.
Ainsi est assuré l’objectif du Haras : proposer des chevaux aux trois allures irréprochables dans un modèle évoquant les origines de la race portugaise et compétitifs sur les carrés de dressage internationaux.

Cette quête sans relâche ne devrait pas connaître de fin car les enfants du Coussoul prendront la relève…